🚀 LE GUIDE GRATUIT DU POSITIONNEMENT STRATEGIQUE >>

Logo IMPS

7 clés pour avoir un mindset d’entrepreneur à succès !

Sommaire

Chaque année plus de 1 000 000 de personnes se lancent dans l’aventure entrepreneuriale dans l’objectif de devenir leur propre patron, retrouver du sens dans leur activité professionnelle et gagner en liberté géographique, temporelle et financière. Mais d’après les chiffres de l’INSEE 77% des auto-entreprises et 50% des entreprises ferment avant 5 ans. 48% des créateurs d’entreprise déclarent qu’il manquent de conseil sur la stratégie de développement, la mise en relation avec des contacts clés et l’aide au financement.

En effet, lorsque l’on passe de salarié à entrepreneur on passe inévitablement dans une phase de résistance au changement qui peut engendrer peur, procrastination et baisse d’énergie. Tout simplement parce que l’on passe d’un monde connu le salariat à un monde inconnu l’entrepreneuriat. Il est important de comprendre que cela est normal, 100% des entrepreneurs passent par là, le temps d’appréhender cette nouvelle vie d’entrepreneur. Donc inutile de culpabiliser. Et pour transcender cette phase de résistance au changement vous avez besoin de monter en compétences sur votre stratégie d’entreprise pour mettre en place de nouvelles actions et obtenir de nouveaux résultats, mais également travailler sur votre état d’esprit afin de déverrouiller tous les éventuels blocages qui pourraient vous empêcher de passer à l’action : gestion du temps et des priorités, syndrome de l’imposteur, aversion du risque, confiance en soi et en son projet, peur de se vendre, rapport à l’argent et peur du manque, prise de parole en public et image de soi…

Le développement personnel est impératif pour quiconque cherche à sortir de sa zone de confort et à atteindre les objectifs qu’il s’est fixés pour développer son entreprise. Analysons les principales caractéristiques des entrepreneurs qui réussissent :

 

1.1 La gestion du temps et des priorités

Pas évident pour un ancien salarié de se fixer un cadre de travail et de s’y tenir lorsqu’on a pas de hiérarchie ni d’échéance à venir. Voici quelques principes pour y parvenir:
Se créer des objectifs SMART : spécifique, mesurable, atteignable, réaliste et temporel;
Définir ses priorités : IMPORTANT & URGENT (à faire immédiatement), IMPORTANT & PAS URGENT (à planifier), PAS IMPORTANT & URGENT (en attente ou déléguer), PAS IMPORTANT & PAS URGENT (en attente ou supprimer);
Être focalisé : quel est votre objectif à 1 an, 6 mois, 3 mois, 1 mois… et identifier la tâche la plus importante à réaliser chaque semaine pour avancer efficacement;
Programmer sa semaine idéale : un seul agenda qui regroupe toutes vos activités personnelles et professionnelles pour avoir une vue d’ensemble et ajuster si besoin;
Planifier vos tâches sur votre agenda : adieu les TO DO LIST, planifiez, planifiez, planifiez sur votre agenda et tenez vos engagements envers vous même;
Se fixer une limite de temps : “Mieux vaut fait que parfait”, ne cherchez pas la perfection, soyez indulgent envers vous-même et soyez dans l’amélioration en continue.

“On ne peut pas maîtriser le temps, la seule chose que l’on peut maîtriser c’est soi-même” Sadghuru.

 

1.2 Le syndrome de l’imposteur

En lançant votre activité de thérapeute pour la première fois, vous êtes en quelque sorte un “bébé” thérapeute qui pour réussir à marcher doit accepter de tomber, se relever et réessayer jusqu’à y arriver. Il est possible, après une reconversion par exemple, de souffrir d’un manque de légitimité qui peut impacter négativement votre nouvelle vie de chef d’entreprise. Il est important de comprendre, lorsque vous vous lancez, que vous n’êtes pas le thérapeute n°1 au monde dans votre domaine d’expertise et c’est bien normal. Mais que sur une échelle de 1 à 10, sachant que 10 est potentiellement le meilleur thérapeute au monde, vous êtes tout de même au niveau 6 ou 7 et que la meilleure manière de monter au niveau 8, 9 ou 10 est d’exercer. Soyez donc bienveillant envers vous même et acceptez que tout ne sera pas parfait, vous allez faire des erreurs et ces erreurs vont vous permettre de grandir et de vous améliorer. Mais si vous mettez toute votre attention, votre énergie et votre expertise au service de votre client, il va forcément accéder à un niveau supérieur de bien-être. Libre à vous de refuser des clients dont les attentes sont trop élevées en leur expliquant que vous démarrez. Revoyez vos basiques régulièrement, demandez un retour de vos clients, formez-vous jusqu’à acquérir le niveau qui vous rendra fier et sûr de vous.

“Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends.” N. Mandela

 

1.3 L’aversion au risque

Entreprendre sa vie, c’est se mettre en posture de responsabilité. La seule que vous pouvez changer c’est vous même, ni les autres, ni l’environnement. Alors pour changer de vie, vous allez devoir prendre le risque de faire différemment pour avoir une vie différente. Est-ce qu’il y a un risque d’échouer ? La réponse est évidemment OUI. Mais quel vrai risque prenez-vous ? Celui de devoir retourner dans le salariat après votre période de chômage ? Ou en fin de chômage celui de devoir vendre votre appartement ? Le risque n’est pas le même selon votre situation personnelle et il est important d’être au clair avec les risques que vous prenez. Ensuite, il y a deux possibilités, soit de ne pas accepter ce risque, et de choisir la sécurité qui vous attache un boulet au pied et de prendre vos décisions en ayant peur d’échouer, qui va souvent vous empêcher de prendre la meilleure décision pour votre entreprise. Soit d’accepter ce risque, et de tout mettre en place pour atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés et vous lancez pleinement dans cette aventure entrepreneuriale en ayant à l’esprit tous les changements que cela va permettre d’avoir dans votre vie.

“Le succès c’est d’aller d’échec en échec en gardant le même enthousiasme.” W. Churchill.

 

1.4 La confiance en soi et en son projet

On ne naît pas entrepreneur, on le devient. “La préparation, prime l’action.” Guy Zimmerlich. Bien structurer votre projet de création d’entreprise est une étape indispensable pour être en confiance et avancer efficacement. Que cela soit pour définir votre client idéal, créer des offres adaptées, fixer vos tarifs, être à l’aise avec la partie commerciale, choisir le meilleur statut juridique, obtenir des financements et avoir une stratégie de développement performante. Adoptez la logique des petits pas, une chose à la fois et évitez de vous comparer aux autres. Faites-vous accompagner si vous en ressentez le besoin. Choisissez un environnement propice aux rencontres avec d’autres entrepreneurs, espace de coworking, bureaux partagés pour bénéficier de leurs retours d’expérience. Soyez en contact le plus souvent possible avec vos clients pour prodiguer vos meilleurs conseils, donner pour recevoir et gagner en légitimité auprès d’eux. Concentrez-vous sur ce qui vous anime et vous met en énergie. Expérimentez, ajustez et améliorez jusqu’à ce que cela fonctionne au mieux.

“Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec qui vous passez le plus de temps.” J. Rohn

 

1.5 La peur de se vendre

La peur de déranger, de déplaire, de ne pas être à la hauteur ou d’un refus client peut parfois être paralysante. Cela cache souvent une mauvaise image du commercial vu comme un manipulateur ou arnaqueur qui force une vente à son profit. En fait, un bon vendeur a une posture de coach, il est là pour aider son prospect à prendre la meilleure décision pour lui-même par un travail de questionnement. C’est le prospect qui a le pouvoir et non le vendeur. Il est donc important de se détacher de l’enjeu financier et d’être, de manière empathique, à l’écoute des besoins et attentes de son interlocuteur et de lui proposer une solution qui répond point par point à sa demande. Vous proposez, il dispose. C’est au contrainte la qualité du lien que vous allez construire avec ce prospect qui va générer la confiance suffisante pour qu’il ait envie de travailler avec vous. Donc l’idée n’est pas de vendre mais qu’il achète en posant les bonnes questions, en le rassurant, et en acceptant que c’est lui qui prendra la décision finale. On peut également questionner son rapport au tarif de ses offres qui est souvent liée à la valeur que l’on se donne. Quelqu’un qui maîtrise parfaitement un sujet, ne voit souvent pas la valeur de son expertise car “c’est facile” pour lui alors que cela peut être d’une grande aide pour son client. Sinon il faut questionner son niveau de maîtrise, si l’on est pas sûr de soi et se former davantage si nécessaire.

« La plupart des gens pensent que ‘vendre’ est la même chose que ‘parler’. Mais les vendeurs les plus efficaces savent que l’écoute est la partie la plus importante de leur travail.”

 

1.6 Le rapport à l’argent et la peur du manque

Vous le savez, les questions qui tournent autour des finances, de la rémunération, du chiffre d’affaires, etc. sont souvent tabous. Pourtant, réfléchir à sa relation à l’argent lorsqu’on développe un business est essentiel. Nous avons souvent un rapport à l’argent qui est très différent les uns des autres, en fonction de notre éducation, de notre culture, de nos expériences de vie, etc. C’est souvent un rapport à nos finances personnelles qui est émotionnel et qui peut poser souci si on n’y prend pas garde. Si vous ne regardez jamais votre compte bancaire car vous avez peur de manquer, vous avez certainement un travail à faire. Il est important de regarder son compte bancaire régulièrement et d’être au clair avec son niveau de trésorerie. La trésorerie d’une entreprise peut être définie comme l’état et la gestion des fonds et des ressources de l’entreprise, c’est le cash présent sur votre compte bancaire professionnel qui sert à payer vos charges et prévoir vos investissements futurs. Il est donc intéressant d’avoir un rapport à l’argent non émotionnel et d’accepter les fluctuations à la baisse et à la hausse de votre trésorerie. Dans son livre “Ce que l’argent dit de vous” Christian Junod expose quatre mouvements problématiques qui reflètent notre relation à l’argent:
la tendance écureuil: l’argent est associé à des projections positives (telles que la liberté, le bonheur, la sécurité…). Les personnes dans ce mouvement ont tendance à accumuler l’argent et à constamment veiller à dépenser moins d’argent qu’elles n’en gagnent.
la tendance sabotage: l’argent est associé à une ou plusieurs projections uniquement négatives sur l’argent (l’argent est associé au conflit, à l’injustice, à la saleté, à l’angoisse…). Les personnes dans ce mouvement ont tendance à contracter des dettes (quel que soit le montant).
la tendance montagne russe: l’argent est associé à la fois à des projections positives et négatives. Quand la personne est en lien avec des projections positives, elle accumule; quand elle est en lien avec des projections négatives, elle repousse l’argent d’une manière ou d’une autre (de manière inconsciente). Les personnes dans ce mouvement ont tendance à se débarrasser de leur argent pour des dépenses qui n’apportent pas de satisfaction particulière ou durable.
la tendance buffet à volonté: elle consiste à vouloir en avoir pour son argent au-delà du raisonnable. Les personnes dans ce mouvement ont peur de se faire avoir, de se faire rouler, peur de manquer, peur de l’incertitude du lendemain.

Questionner son rapport à l’argent est primordial pour bien gérer votre entreprise. Identifiez vos tendances liées à vos expériences passées et mettez en place des indicateurs financiers pour analyser la bonne santé financière de votre entreprise afin de ne pas avoir un rapport à l’argent émotionnel (ressenti) mais pragmatique (les actions qui engendrent une baisse ou une hausse de votre trésorerie). N’hésitez pas à vous faire accompagner par un coach pour ne pas stagner dans le développement de votre entreprise.

« L’argent n’est qu’une conséquence. Je dis toujours à mon équipe : ne vous inquiétez pas trop de la rentabilité. Si vous faites bien votre travail, la rentabilité viendra. » B. Arnault

 

1.7 La prise de parole en public et l’image de soi

Un des points communs des entrepreneurs qui réussissent, c’est leur capacité à fédérer autour d’eux une communauté, une équipe, des partenaires, des clients… Simplement si personne ne vous connaît, comment valoriser votre expertise ? Que cela soit en créant une newsletter, des articles de blog, des posts sur les réseaux sociaux, des vidéos sur Youtube, un podcast ou encore un atelier ou une conférence; la prise de parole en public est un des leviers de communication les plus efficaces pour vous faire connaître et sensibiliser les gens à votre démarche.

Seulement prendre la parole en public n’est pas forcément chose aisée et peut être une source de stress. Pour autant, rien n’est perdu, même si vous êtes une personne timide ou introvertie. Voici quelques conseils pour vous améliorer :
Connaissez votre public cible,
Préparez votre intervention,
Utilisez le storytelling,
Soyez clair et direct,
Utilisez l’humour,
Articulez et faites des silences,
Maîtrisez votre langage corporel.

Quelle image va-t-on renvoyer auprès de son auditoire ? Vous n’êtes pas obligé de tout dévoiler, choisissez ce que vous voulez renvoyer de vous-même, mettez en lumière ce qui vous semble important pour inspirer et donner sans rien attendre en retour dans une intention de contribution. L’énergie que vous allez dégager est l’élément le plus important. Utilisez des supports de communication sur lesquels vous vous sentez à l’aise et acceptez encore une fois que le meilleur moyen pour devenir un bon communicant est de s’exercer et d’apprendre de ses erreurs pour devenir une meilleure version de vous-même.

“La capacité à bien parler en public est la compétence la plus importante que puisse avoir un leader en politique ou dans le monde des affaires.” A, jr. Bakshian

Réservez votre Coaching Stratégique Offert 👇

GUIDE GRATUIT

Formulez votre proposition de valeur unique pour vous différencier de la concurrence.

Prêt à faire décoller votre activité ?

Audit gratuit avec un expert IMPS pour voir si l’on peut vous aider
à structurer votre activité et développer votre chiffre d’affaires.

19 quai de rive neuve,
13007 marseille

Découvrez toutes nos actualités et conseils en avant-première !